Génèse du village de Taboitien

TANOH Adjo fut la première reine des Èlèmouè de Tiassalé. Son quartier général est  Kpacobo. Après son décès, son frère KADJA Kpin prit la destinée des Èlèmouè. Ce dernier eut trois enfants : KADJA Bomo, KADJA Sème, KADJA Adjo. Après le décès du roi Kadja Kpin, avec l’accord des anciens, Kadja Sème son fils fut intronisé roi des Èlèmouè de Tiassalé.
Suite à une querelle de succession au trône royal qui l’opposa à son cousin BLIN Aka, le roi Kadja Sème se retira avec sa sœur Kadja Bomo, toute sa famille, tous les attributs du royaume et créa son village nommé Tèboua Ètchin.
Sa sœur Kadja Adjo quant à elle rejoignit la famille maternelle qui est la famille Kpatabouèbo un quartier de Tiassalékro.
Depuis cet incident de succession survenu à Kpacobo, le roi Kadja Sème instaura à Tèboua ètchin le système patrilinéaire comme mode de succession au trône royal.

Le Roi Kadja Sème de Tèboua ètchin, fils du Roi kadja kpin de Tiassalé, chef de la grande famille Kplan man et chef de Terre de Tèboua ètchin engendra Sème Djomo, Sème Kadjo, Sème Boutchoué et Sème Koffi Kouame (nanan kouame).


APPELLATION DES ÈLÈMOUÈ DE TÈBOUA ÈTCHIN

« Peuple uni, peuple solidaire, peuple guerrier »
« Les bôga »
« awli ….. bôga bédié »
« wohaaa ! »
« e’sro mankon, edi aliè »
« e’kan mankon, a’kan dido »
Explication ; Si tu as peur du risque, tu ne peux vivre avec eux. Si tu as des histoires avec l’un d’entre eux, c’est avec eux tous que tu as les histoires.
•    Dido (Létou-sè) : c’est une mixture présente dans un canari avec laquelle les bôga se lavaient avant toute expédition guerrière.

 

 

 

 

×