LA VÉRITABLE HISTOIRE JUSQU'À LA REINE POKOU

Selon les stereotypes qu'on a des differents groupes ethniques, voici ce que je crois que chacun aurait fait... Donc comme ça, les senoufos arrivent au bord du fleuve et le genie sort de l'eau et leur dit: "eh, eh, eh, ou vous croyez que vous allez comme ça en desordre? avant de passer ici la, vous devez offrir un enfant". Les senoufos sont deboussolés. Mais les senoufos eux n'aiment pas palabres, ils se demandent quoi faire. Ils disent au genie qu'ils vont reflechir. Ils vont consulter le plus vieux du groupe. Le vieux yeo ecoute calmement, et il dit aux autres, calmez-vous, je vais m'occuper de ça. Il fait sortir de son sac une poudre noiiiiire. Il va au bord de l'eau, verse ça sur le fleuve, en meme temps le genie sort de l'eau et commence a courir. Le vieux yeo dit "gaou la reviens, ou tu fuis pour aller? Viens, tchrrrrrrl, tu as de la chance, j'allais te transformer en poussin tout de suite. Les senoufos passent.

Les bétés viennent et voici le genie qui sort de l'eau et dit: " vous la, vous faites du bruit au bord de mon eau la, si vous voulez traverser l'eau, il faut donner un bébé". Le genie n'a meme pas fini de parler, deja comme s'ils s'étaient entendus, petit bété oh, jeune fille bété, maman bété, papa bété oh, tous tombent dans l'eau. Le genie même ne comprend pas ce qui lui arrive. Taba taba taba dans l'eau, digbeu catherine a deja mordu mollet du genie, le vieux sery avec la seule dent qui lui reste est sur le cou du genie, genie comprend rien, il veut rediscuter les termes du deal, mais tous les bétés sont chauds sur lui, Fagots, planches, couteau, cailloux, tout est sur le genie, le genie sort de l'eau, il oublie son calecon derrière en même temps, oups, il disparait. Tous le bétés se lancent dans une danse pour célébrer.

Les gouros arrivent au bord de l'eau, et le genie sort, il dit "eh vous la, cessez de rire la et donnez moi un bébé avant de passer". Tous les gouros s'exclament ensembles "il dit quuuuuoi? il veut un enfant avant de nous laisser passer? Y'a i bei wra nan ( tu as les foutaises). Tous savent deja que le genie a les foutaises et les plus jeunes veulent deja donner la reponse au genie, mais les plus vieux et les plus sages, disent au genie d'attendre et qu'ils doivent aller se concerter pour lui donner leur reponse. Les hommes vont se retrouver sous l'arbre à palabre pour débattre de la question. Comment réfuser ce que le genie demande sans qu'il y ait une crise entre les gouros et le genie? Pendant que les hommes débattent, les femmes sont fatiguées d'attendre, elles vont toutes au bord de l'eau pour prendre pour le genie. Elles arrivent labas, il y a la plus palabreuse du groupe qui demande au genie de sortir de l'eau et venir prendre lui mème sa propre mère pour manger, et qu'il a trop de foutaises, et lorsque le genie sort sa tete de l'eau, toutes les femmes tombent sur lui et se mettre a le griffer. Et une femme court au village dire aux hommes "eh, vous la, vous etes assis ici pendant que le genie frappe vos femmes?" EN meme temps, tous les hommes courent se jeter dans l'eau, hommes et femmes battent le genie avec une telle furie que le genie n'a pas le temps de ramasser ce qu'il a et behou.

Bon, nous tous on sait comment les baoules eux ont prefere repondre a la requete du genie. "Ba ou li!" C'est a dire l'enfant est mort, et Abla Pokou et ses sujets sont passes.

C'est cette diversite la qui fait notre pays. On ne peut pas réagir tous de la même facon. Et sachant cela, on doit essayer de se comprendre. Je ne sais pas ce qu'auraient fait les wê, les dans, abbeys, les adjoukrou, et nos autres frères. Peut etre adjoukrou aurait fait bon abodjama (attieke gros grain) avec poisson frit pour le genie, je ne sais pas...

×